07/01/2011

Si c'est à nouveau parti pour un tour. Ce sera sans moi !

74334_142635239121505_100001250900262_250503_5968510_n.jpg

Mes Beauties,


Me voilà de retour de ce séjour en famille. Je ne sais pas trop comment j'ai traversé cette épreuve, mais je suis toujours là. Debout sur mes deux jambes. Je ne serais pas en faire un récit détaillé. Tout ce que je peux dire c'est que j'ai fait le décompte, à chaque instant, du temps qui me restait avant mon départ. Me voilà en ville. Dans l'appartement. A mon bureau. Dans le calme. Je déguste ce silence. Je me retrouve.


C'est bien nous qui avions raison p'tite-ana tout le monde a pris du poids. Aucune n'a réussi à l'éviter ! Bon ! Bon ! Ce n'est pas si pire ! Je suis d'accord. Mais malgré tout ...  Ça me saoule.


Je m'ennuie de Montréal. Ici, la ville a été immobilisée pendant le réveillon de Noël. Et tout ça pour 20 centimètres de neige. Non ! non ! Les Canadiennes, je ne rigole pas ! J'ai cru rêver. J'aurais préféré d'ailleurs. Et pouvoir me réveille de ce cauchemars ... avec tout cela : pas d'avions, pas de retour à Montréal. Pourtant, je l'attendais ce voyage ! Alors ! Voilà ! Je suis coincé ici ! Avec mes cours à étudier pour l'université. Il ne me reste plus que trois jours avant que ça commence ... J'ai peur ! Je n'ai plus cette détermination. Je me perds. Je voudrais tellement revenir aux premières heures de ce blog. Je dirigeais ma vie.


Pour aujourd'hui, je suis à 887 kcal! ça me dégoûte ! Je n'ai fait pratiquement aucun effort pour résister. Pourtant, je sais ce que je veux. Je sais où je veux aller. Et alors ? Et après ? ... Et ma route ? Et moi ? où suis-je ?


Gérer cette année a été particulièrement pénible. Je suis toujours en vie. Mon coeur , à mon grand étonnement, bat toujours. Est-ce bon signe ? Je ne sais pas trop. Peut-être qu'il aurait été plus facile d'y rester. J'ai fait tous ce chemin jusqu'ici ... Je ne veux pas tout recommencer. Si c'est à nouveau parti pour un tour. Ce sera sans moi !


L'hôpital m'envoie seulement maintenant les factures complémentaires ! Ils vous "soignent", vous remettent sur pieds ... (quoique, quand on connais la suite ..) pour vous tuer à la tache ... Ils faut vous battre pour être entendu. Les frais de pharmacie de l'hôpital, pour ne citer que cet exemple. Et oui ! vous saviez ! moi pas !  Et les suppléments d’honoraires ... Des consultations auquel vous n'avez jamais été. Mais le problème c'est que c'est votre parole contre tout un service ... et le grâââând professeur !!! Qui vous soutient lui que tout-va-bien. Tout est normale. Oui ! oui ! huit incisions au lieu de deux prévu ?!? Normaaaale, mademoiselle ! Tout à fait normaaaale ! C'est moi le grand-manitou et vous l'inculte. Donc je dis normaaaal et tout le monde reprend en coeur normaaaaale. Pas de changement point de vue physique ? Normale. Faut laisser le temps ou temps ... "Ah oui ! déjà autant de temps ?" ... "Patienter encore un petit peu ..." trois interventions au lieu d'une ?!? Et c'est là qu'il a vu les papiers manuscrits de sa main sur mes genoux. Ou tout est détaillé minutieusement ( une intervention, deux incisions, ... avec petit schéma ...) Quand j'ai vu sa tête ! J'ai compris qu'il y avait un truc de louche. Que j'étais dans mon droit. Que j'ai belle et bien raison :  Il y a bien quelque chose d'anormale qui s'est passé. Mais, personne veut me dire quoi. Cela donne l'impression que tout le monde se cache derrière le grand professeur, comme des enfants après avoir fait une bêtise. Et lui gonfle le torse et attends que ça passe. Que je me fatigue. 


Enfin bref, je n'ai pas envie de m'étendre là-dessus. C'est juste que j'en ai ras le bol de me battre ! Et si je laissai tout là, Maintenant. Sans plus me soucier de rien ? Et attendre. Je sais que j'en aurais pas pour longtemps. Mais enfin trouver la paix. Le calme. La sérénité. Je n'aurais pas une longue vie. Mais quelque instant de "bien-être". Ce serais pas trop demandé non ? Mon Dieu ! A quoi ça rime tout ça ?


Je vais m'arrêter là pour aujourd'hui. C'est suffisant comme ça ! Et je m'épuise inutilement. M'énerver ne serviras à rien. Absolument rien. Hormis me détruire un peu plus ... 


Je vous embrasse mes beauties.

01:13 Écrit par **vatel** | Commentaires (0)